De quoi est constitué le miel blanc ?

Brun, rouge, sombre, doré, clair, le miel est un aliment très diversifié de par sa couleur, son goût, sa texture et sa composition.

Utilisé depuis plusieurs générations pour ses propriétés thérapeutiques mais aussi en tant que édulcorant, il est naturellement riche de par sa composition en principes curatifs.

Le miel est très recommandé pour sucrer les boissons comme le thé mais aussi, employé dans les pâtisseries.

Il existe plusieurs variétés de miel. Cette diversité provient des fleurs qui ont été butinées pour sa production ou de la région où il a été récolté.

Les abeilles s'affairent beaucoup pour produire tous ces miels mais parfois, le résultat obtenu peut être très surprenant et peut être un vrai sujet de méditation. c'est le cas du miel blanc.

De quoi est fait le miel blanc ?

Rappel sur le processus de fabrication du miel

Le miel est une substance sucrée produite par les abeilles api mellifera, à partir du nectar des fleurs, ou de miellat (des sécrétions de certaines plantes et des excrétions de certains insectes suceurs).

Ce nectar et/ou ce miellat sont ensuite transformés en un liquide sucré, obtenu par une combinaison avec les enzymes contenus dans les glandes salivaires des abeilles.

Le liquide est enfin déposé dans des alvéoles prévues à cet effet, déshydraté, et laissé pendant un certain temps jusqu'à maturation. Ce qui donne le miel.

Le changement de couleur se fait lors de cette phase car le liquide aqueux de base rejeté par les abeilles est de couleur transparente (voir article sur le pourquoi de cette couleur blanche).

Le miel est composé en majorité de sucres (fructose, glucose, saccharose, maltose, tri sacchari) et d'eau, et dans une certaine proportion selon le type de miel, d'acide gluconique, de minéraux, d'azote (protéine représentée par les enzymes et acides aminés) et d'arômes.

De quoi est fait le miel blanc ?

Certes, pas commun comme couleur, mais le miel blanc est un miel qui subit le même processus de production qu'un miel classique.

Il est simplement issu de certains types de plantes que les abeilles butinent.

L'un des critères qui impactent sur la couleur du miel est son origine botanique.

L'origine botanique met en avant les différentes concentrations de pollens qui permettent d'identifier les nectars qui constituent le miel.

De cette analyse, les miels sont catégorisés en deux : les miels monofloraux et les miels polyfloraux. Les miels monofloraux sont composés majoritairement d'un nectar issu d'une fleur spécifique tandis que les miels polyfloraux sont composés de plusieurs nectars à des concentrations presque égales. C'est dans les miels polyfloraux qu'on retrouve la plupart des miels blancs. Les miels polyfloraux ont un goût plus doux et une couleur plus claire contrairement aux miels monofloraux.

Le miel blanc est naturellement de cette couleur.

Il possède une cristallisation très rapide et donne naturellement cette couleur blanchâtre avec cette texture crémeuse, épaisse et lisse.

C'est le cas du miel blanc de Kirghizstan et du miel de kiawe d'hawaï. Le miel blanc de Kirghizstan est le miel le plus apprécié de sa catégorie de par sa robe blanche uniforme, sa texture crémeuse, lisse et son goût agréablement doux qui laisse des notes florales en bouche.

Par contre, il existe certains miels polyfloraux et parfois monofloraux issus des fleurs comme le sauge, l'épilobe, le trèfle etc… qui peuvent donner ce type de miel. Pour ce type de miel, même si la cristallisation vient naturellement, elle est déclenchée et suivie sur une certaine durée. Donc, il y a une intervention humaine.

Au fur et à mesure que le miel cristallise, l'apiculteur remue de temps en temps pour uniformiser les cristaux, et par la même occasion, rendre le mélange lisse et crémeux. Ce qui donne au bout d'un certain temps, un miel blanc avec une texture aussi lisse, crémeuse et facilement tartinable (voir comment consommer le miel blanc).

C'est le cas du miel de printemps. Loin d'être une sous catégorie des miels blancs parce que son processus n'est pas naturel, elle vaut aussi ce qu'elle vaut.

Elle est tout aussi visuellement attirante avec sa couleur très claire qui tend vers le blanc parfois au beige ou jaune, et son goût doux, un tout petit peu acidulé.

On y retrouve également dans cette catégorie de miel blanc, certains miels comme le miel blanc de romarin, le miel de lavande, le miel de colza qui ne laissent pas de marbre, qui peuvent, à certaines récoltes, donner des miels de couleur blanche même si ils peuvent être monofloraux.

Quoiqu'il en soit, les miels blancs, comme tous les autres miels, possèdent également des vertus sur la santé et sont très appréciés en tant qu'édulcorant pour sucrer.

Ils permettent de soigner certains maux généraux, comme la grippe, les maux de gorge, mais ont également des propriétés spécifiques propres aux nectars qui sont rentrés dans leur composition. Ils sont tout aussi riche en antioxydants qui assurent la protection de l'organisme contre les maladies.

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Nouveau commentaire

You are replying to a comment