Exposer votre bébé à une variété de nouveaux aliments et de nouvelles textures est l'un des moments les plus excitants de sa première année. Le miel est sucré et doux, alors les parents et les personnes qui s'occupent des enfants peuvent penser qu'il s'agit d'un bon choix pour tartiner un toast ou pour sucrer naturellement d'autres aliments. Cependant, les experts recommandent d'attendre que le bébé ait plus d'un an pour introduire le miel dans son alimentation. Cela comprend le miel produit en masse (industriel), le miel cru et non pasteurisé et le miel local. Cette règle s'applique également à tous les aliments et produits de boulangerie contenant du miel.

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur l'introduction du miel à votre bébé, y compris les risques, les avantages et la façon de l'introduire.

Quels risques ?

Le principal risque d'introduire trop tôt le miel est le botulisme infantile. Les bébés de moins de 6 mois sont les plus à risque. Bien que cette affection soit rare, la plupart des cas signalés sont diagnostiqués aux États-Unis.

Un bébé peut attraper le botulisme en mangeant des spores de Clostridium botulinum présentes dans le sol, le miel et les produits du miel. Ces spores se transforment en bactéries dans les intestins et produisent des neurotoxines nocives dans le corps.

Le botulisme est une maladie grave. Environ 70 pour cent des bébés qui contractent le botulisme peuvent avoir besoin d'une ventilation mécanique pendant 23 jours en moyenne. Le séjour moyen à l'hôpital pour le botulisme est d'environ 44 jours. Il peut y avoir de nombreuses petites améliorations suivies de reculs. La plupart des bébés se rétablissent avec le traitement. Le taux de mortalité est inférieur à 2 %.

D'autres édulcorants liquides, comme la mélasse et le sirop de maïs, peuvent également présenter un risque de botulisme. Le sirop d'érable est généralement considéré comme sécuritaire parce qu'il provient de l'intérieur d'un arbre et ne peut être contaminé par le sol. Néanmoins, certains médecins ne recommandent pas de donner des édulcorants aux bébés avant 1 an. Il est préférable de consulter votre pédiatre avant d'offrir des édulcorants dans le cadre de l'alimentation de votre enfant.

Symptômes du botulisme

Les symptômes les plus courants du botulisme comprennent :

- faiblesse
- mauvaise alimentation
- constipation
- léthargie

Votre bébé peut aussi être irritable, avoir de la difficulté à respirer ou pleurer faiblement. Quelques bébés peuvent aussi avoir des convulsions.

Les symptômes apparaissent généralement dans les 12 à 36 heures suivant la consommation d'aliments contaminés et commencent souvent par la constipation. Cependant, certains nourrissons atteints de botulisme peuvent ne présenter des signes que 14 jours après l'exposition.

Certains symptômes du botulisme, comme la léthargie et l'irritabilité, peuvent mener à un diagnostic erroné d'autres maladies, comme la septicémie ou la méningo-encéphalite ; il est donc important d'informer le médecin de votre bébé s'il a mangé du miel. L'obtention d'un diagnostic approprié permettra à votre bébé de recevoir le traitement approprié.

Si votre bébé présente des symptômes de botulisme et qu'il a récemment consommé du miel, vous devriez le traiter comme une urgence. Rendez-vous aux urgences de l'hopital le plus proche le plus vite possible.

Les bienfaits du miel

Le miel a été suggéré pour avoir un certain nombre d'avantages nutritionnels que votre bébé peut apprécier après qu'ils atteignent 12 mois dans l'âge. Le miel contient des traces de :

- enzymes
- acides aminés
- minéraux
- antioxydants

Il contient également des quantités modestes de vitamines B et C. La valeur nutritive de votre miel dépend des sources, puisqu'il en existe plus de 320 variétés.

Le miel a un plus fort pouvoir sucrant que le sucre standard (blanc). Cela signifie que vous pouvez en utiliser beaucoup moins que vous ne le feriez avec du sucre tout en conservant un goût délicieux.

D'autres avantages possibles incluent :

- Il peut agir comme un antitussif, mais ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins de 12 mois.
- Il peut aider à la cicatrisation des plaies lorsqu'il est appliqué par voie topique. Encore une fois, cette méthode ne devrait pas être utilisée chez les enfants de moins de 12 mois parce que le botulisme peut pénétrer dans le corps par la peau.

Si vous cherchez à obtenir les avantages nutritionnels du miel, il peut être préférable de s'en tenir aux variétés qui ne sont pas transformées. Même dans ce cas, il faudrait manger beaucoup pour vraiment obtenir une valeur nutritive. En fait, une cuillère à soupe de miel ne procure à votre corps que des calories supplémentaires. Par conséquent, cet ingrédient est meilleur lorsqu'il est utilisé avec parcimonie. De plus, lisez attentivement vos étiquettes, car certaines variétés régulières peuvent contenir des sucres ajoutés et d'autres ingrédients. Consultez notre article spécifique pour savoir comment détecter un miel frelaté.

Le miel cru est-il meilleur que les autres types de miel ?

Le miel cru est du miel qui n'a pas été filtré ou traité de quelque façon que ce soit. Il provient directement de la ruche et contient toutes les vitamines naturelles, minéraux et autres composés sains que l'on trouve dans le miel filtré et transformé. Le miel cru peut contenir un taux de pollen légèrement plus élevé, donc si vous utilisez du miel pour essayer de soulager les allergies saisonnières, le miel cru peut offrir plus de bienfaits.

Le miel cru peut encore causer le botulisme lorsqu'il est consommé par des bébés de moins d'un an. Il peut aussi être plus cher que le miel filtré ou transformé et conserve les débris qui se trouve lorsqu'il est dans la ruche.

Comment introduire le miel pour bébé

Comme pour tous les édulcorants ajoutés, vous n'avez pas besoin d'être pressé de donner du miel à votre bébé. Si vous voulez introduire le miel, l'incorporer peut être aussi simple que d'en ajouter un peu à leurs aliments préférés. Comme pour tout nouvel aliment, c'est une bonne idée d'introduire le miel lentement. L'une des méthodes consiste à attendre quatre jours pour voir si votre tout-petit a une réaction. Pour utiliser cette méthode, donnez du miel à votre enfant (s'il a plus d'un an), puis attendez quatre jours avant de l'ajouter à un autre aliment totalement nouveau. Si vous voyez une réaction, contactez votre pédiatre.

Pour ajouter du miel à l'alimentation de votre bébé, essayez l'une des méthodes suivantes :

- Mélanger le miel au gruau.
- Étendre le miel sur les toasts.
- Mélanger le miel dans un yahourt.
- Presser le miel dans un smoothie maison.
- Utilisez du miel au lieu du sirop d'érable sur les gaufres ou les crêpes.

Si votre enfant est trop jeune pour essayer le miel, consultez votre pédiatre. Vous pouvez essayer d'utiliser le sirop d'érable comme substitut dans vos recettes. Le sirop d'agave est une autre option similaire au miel sans risque de botulisme infantile. Bien qu'on ne le recommande pas, car il est chauffé donc dénué de tout bénéfice santé.

Substitution au four

Vous pouvez également remplacer le sucre par du miel dans vos recettes de pâtisserie préférées. Pour chaque tasse de sucre requise dans une recette, ajoutez 1/2 à 2/3 de tasse de miel. La quantité que vous utilisez dépend de vous. Le miel a tendance à avoir un goût plus sucré que le sucre, alors vous voudrez peut-être commencer avec moins et en ajouter plus au goût. Voici d'autres conseils pour remplacer le sucre par du miel :

- Pour chaque tasse de miel que vous utilisez dans une recette, réduisez les autres liquides de 1/4 tasse.
- Ajouter 1/4 c. à thé de bicarbonate de soude pour chaque tasse de miel pour aider à réduire l'acidité.
- Envisagez de réduire la température de votre four d'environ 3 ° et gardez un œil sur le brunissement.

Qu'en est-il de l'allaitement ?

Le botulisme infantile ne peut pas être transmis par le lait maternel. Si votre bébé contracte le botulisme, les experts recommandent de continuer à l'allaiter ou à lui donner du lait maternel pendant qu'il est malade.

Pour conclure

Le miel peut être un bon complément à l'alimentation de votre bébé, mais il est important d'attendre après l'âge de 12 mois. Les aliments à éviter comprennent le miel liquide, qu'il soit produit en masse ou cru, et tout aliment cuit ou transformé contenant du miel. Lisez attentivement les étiquettes pour voir si les aliments transformés contiennent du miel.

Si vous avez d'autres questions sur l'alimentation du nourrisson et sur le moment d'introduire certains aliments, communiquez avec votre pédiatre. Les recommandations peuvent changer d'une année à l'autre, et le médecin de votre enfant devrait avoir les renseignements les plus à jour.

< Revenir aux guides d'achats

Visiter notre boutique de miels