Certaines personnes ajoutent du miel à leur café et à leur thé ou l'utilisent comme édulcorant lors de la cuisson. Mais le miel est-il sans danger pour les personnes atteintes de diabète ? La réponse courte est oui, mais seulement sous certaines conditions.

Les personnes atteintes de diabète doivent contrôler et gérer leur consommation de glucides et de sucre. Cela ne veut pas dire qu'ils doivent tout simplement éviter les sucreries.

Avec modération, le miel n'est pas seulement sûr, mais il a des propriétés anti-inflammatoires qui pourraient également réduire les complications du diabète.

Qu'est-ce que le miel ?

Le miel est un liquide épais, de couleur dorée et variant selon l'origine florale, produit par les abeilles et autres insectes, comme certains bourdons et guêpes.

Elle provient du nectar contenu dans les fleurs, que les abeilles recueillent et stockent dans leur estomac jusqu'à leur retour à la ruche.

Le nectar est composé de saccharose (sucre), d'eau et d'autres substances. C'est environ 80% de glucides et 20% d'eau. Les abeilles produisent du miel en ingérant et en régurgitant le nectar encore et encore. Ce procédé permet d'éliminer l'eau.

Par la suite, les abeilles stockent le miel dans des rayons de miel pour l'utiliser comme source d'énergie pendant l'hiver quand il est plus difficile de trouver de la nourriture. Les conditions météorologiques ne permettant pas de partir récolter le nectar et fabriquer du miel lors de cette saison.

Bien que ce soit un édulcorant naturel, le miel contient un peu plus de glucides et de calories par cuillère à café que le sucre de table.

Selon le Département de l'Agriculture des États-Unis, 1 cuillère à soupe de miel cru contient environ 60 calories et 17 grammes de glucides.

Le miel contient également de nombreuses vitamines et minéraux, dont le fer, la vitamine C, le folate, le magnésium, le potassium et le calcium. C'est aussi un antioxydant, qui sont des substances qui préviennent et ralentissent les dommages cellulaires.

Le miel peut être brut ou transformé

Le miel cru est aussi connu sous le nom de miel non filtré. Ce miel est extrait d'une ruche et ensuite dans certains cas filtré pour éliminer les impuretés.

Le miel transformé, quant à lui, subit un processus de filtration. Il est également pasteurisé (exposé à la chaleur élevée) pour détruire les levures et créer une plus longue durée de conservation.

Le miel transformé est plus lisse, mais le processus de filtration et de pasteurisation élimine certains de ses nutriments et antioxydants.

Il existe des dizaines de types différents de miel en France. Ces types sont déterminés par la source du nectar, ou plus simplement par ce que les abeilles mangent.

Par exemple, le miel de bleuet est extrait des fleurs du bleuet, alors que le miel d'avocat provient des fleurs d'avocat.

La source du nectar affecte le goût du miel, ses bienfaits et sa couleur.

Comment le miel affecte-t-il la glycémie ?

Parce que le miel est un sucre naturel et un glucide, il est naturel qu'il affecte votre glycémie d'une façon ou d'une autre. Comparé au sucre de table, il semble toutefois que le miel ait un effet moindre.

Une étude réalisée en 2004 a évalué les effets du miel et du sucre de table sur la glycémie. Cette étude portait sur des personnes atteintes ou non de diabète de type 1.

Les chercheurs ont constaté que dans le groupe de personnes atteintes de diabète, le miel a causé une augmentation initiale de la glycémie 30 minutes après la consommation. Cependant, le taux de glycémie du participant a diminué par la suite et est demeuré à des niveaux plus bas pendant deux heures.

Cela amène les chercheurs à croire que le miel, contrairement au sucre de table, peut causer une augmentation de l'insuline, qui est une hormone importante pour contrôler la glycémie. Cela permet donc d'aider les diabétiques.

Le miel peut-il prévenir le diabète ?

Même si le miel peut augmenter les taux d'insuline et aider les diabétiques à contrôler leur glycémie, il ne semble pas y avoir de recherches concluantes qui appuient le miel comme facteur préventif du diabète. Cela pourrait toutefois être plausible.

Les chercheurs ont trouvé un lien possible entre le miel et un index glycémique plus faible.

Dans une étude portant sur 50 personnes atteintes de diabète de type 1 et 30 personnes non atteintes de diabète de type 1, les chercheurs ont constaté que, comparativement au sucre, le miel avait un effet glycémique moindre sur tous les participants.

Il a également augmenté leur taux de C-peptide, une substance libérée dans le sang lorsque l'organisme produit de l'insuline.

Un taux normal de peptide C signifie que l'organisme produit suffisamment d'insuline. D'autres études sont nécessaires pour déterminer si le miel peut être utilisé pour la prévention et le traitement du diabète.

Y a-t-il des risques à manger du miel si vous êtes diabétique ?

N'oubliez pas que le miel a un pouvoir sucrant plus fort que le sucre de table. Si vous remplacez le sucre par du miel, vous n'aurez besoin moins de miel que de sucre.

Parce que le miel peut affecter la glycémie, par mesure de précaution, évitez-le et d'autres édulcorants jusqu'à ce que votre diabète soit sous contrôle.

Le miel doit être consommé avec modération. Parlez-en à votre professionnel de la santé avant de l'utiliser comme édulcorant.

Si votre diabète est bien contrôlé et que vous voulez ajouter du miel à votre alimentation, choisissez du miel pur, biologique ou naturel comme celui que nous vous proposons chez Miel & Vertus. Ces types sont plus sûrs pour les personnes atteintes de diabète parce que le miel entièrement naturel ne contient pas de sucre ajouté.

Cependant, les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli ne devraient pas consommer de miel cru par mesure de précaution, car il n'est pas pasteurisé. Bien que l'on a vu dans dans un autre guide d'achat que cela ne soit pas dangereux selon de nombreux arguments. N'oubliez pas que le miel pasteurisé perd toutes ses qualités médicinales.

Si vous achetez du miel transformé dans une épicerie ou une grande surface, il peut aussi contenir du sucre ou du sirop. L'édulcorant ajouté peut affecter votre glycémie différemment.

Y a-t-il des avantages à manger du miel si vous êtes diabétique ?

L'un des avantages de manger du miel est qu'il pourrait augmenter votre taux d'insuline et aider à contrôler votre glycémie.

Remplacer le sucre par du miel peut également être bénéfique, étant donné que le miel est une source d'antioxydants et a des propriétés anti-inflammatoires.

Une alimentation riche en antioxydants peut améliorer la façon dont votre corps métabolise le sucre, et les propriétés anti-inflammatoires du miel pourraient potentiellement réduire les complications du diabète.

L'inflammation peut entraîner une résistance à l'insuline, c'est-à-dire lorsque l'organisme ne répond pas correctement à l'insuline.

Pour finir

Le miel est un édulcorant naturel qui pourrait avoir un effet positif sur votre index glycémique. Mais comme pour tout édulcorant, la modération est essentielle.

Consultez votre médecin avant d'ajouter du miel à votre régime alimentaire. Le miel ne convient pas à tout le monde, y compris aux personnes qui ont besoin d'abaisser leur glycémie. Si vous mangez du miel, assurez-vous qu'il s'agit de miel biologique, cru ou pur qui ne contient pas de sucres ajoutés comme celui que nous vous proposons.

< Revenir aux guides d'achats

Visiter notre boutique de miels